header
Accueil
Règles
Les 5 Races
Histoire
Classements
Forums
Taverne du Chat
Inscriptions
Jouer son Trõll
Packs Graphiques
Goodies
Nous Contacter
Soutenir le Jeu.
Notre Boutique.
Liens
Webring
Crédits
 
  Ze Calendrier
calendar
 MountyHall
Référencé sur
PBeM Rank
Gamers'room
Votez pour ce site !
Jeux Web : la communauté des joueurs de jeux gratuits par internet
Jeux Alternatif
 
[Valid RSS]
Valid HTML 4.01 Transitional
CSS Valide !
WebAnalytics
HG
Nous sommes le
HM HD
 
 
BG     BD
 Bienvenue Invité    S'enregistrer   Connexion Search the Forum  Display List of Forum Members
Forums Tous les Forums
ligne Forum Histoires, Quetes et Actions d'Eclat - La vie des Trõlls
DON MountyHall
Modérateurs de ce forum : Aghabeu, Loinvu, Modérateur 6, Modérateur1, Modérateur2, Modérateur3, Modérateur4, Modérateur5, Schtroumpf, TilK, VYS, Xaruth
Lorsque vous écrivez sur ce Forum, vous devez vous mettre dans la peau de votre Trõll. Merci de ne pas faire de Hors sujet ni de Hors jeu.

Printer Friendly Version Post reply  Post New Topic

#. Message de trolldidée le 4-04-2018 à 18:13
18473 - trolldidée (Kastar 56)
- Les Trollonisateurs -
   Pays: Non Précisé   Inscrit le : 2-01-2004   Messages: 763 (Shaï Epileptique)  Citer Citer

La vie s’écoulait paisiblement au fin fond du hall. Halt jouait de la musique, Zak chantait des berceuses aux monstres, Myst frappait comme une brute et ‘Didée killait.
La kastarette, rassasiée, ne boudait qu’un soir sur deux, pour le principe. Pour ne pas qu’ils perdent leur entraînement et leur résistance exceptionnelle à l’adorabilité de la trollette.

Et puis, un jour, ce fut le drame….

Zak : Au fait, mon pote Eontill arrive, je me suis dit que c’était cool, qu’on pourrait manger plus de monstres !
‘Didée des larmes dans les yeux : Mais, mais, pourquoi ? On était si bien ? Tout était parfait ! Pis il est plus petit, il va m'ôter les monstres de la bouche ?
Zak : Mais non, rien ne va changer, tu vas voir, aies confiance, on tuera juste plus de monstres pour que tout le monde soit satisfait.
‘Didée s’éloigne en marmonnant fâchée : J’vois pas comment j’pourrais être satisfaite de cette situation pas satisfaisante !

A l’écart des autres, elle réfléchit à une solution pour résoudre son problème…. et s’endort.
Elle se réveille en sursaut, un visage, une voix, refusant de quitter son esprit. C’est… perturbant mais ça lui a rappelé quelque chose, donné une idée.
Elle tripatouille dans ses affaires pour retrouver un vieux grimoire de magie, récupéré alors qu’elle farfouillait dans l’antre des trollonisateurs jadis. Peut-être trouvera-t-elle une formule parfaite, pour le faire totalement disparaître ? Pour fabriquer une poupée vaudou à son effigie et lui faire souffrir mille maux ? Le transformer en gnu ? Faire revenir d’entre les morts un assassin discret ? Seul léger petit minuscule souci, elle a bien du mal à déchiffrer l’écriture, sûrement une langue bizarre que seul Teuteu connaissait ? P’t’être qu’en s’aidant des images…. Ça doit pas être si compliqué, suffit de mélanger plein de trucs en disant des mots bizarres !

Zak : 'Didée ! Qu’est-ce que tu fous ? C’est quoi cette odeur bizarre ? Arrête de bouder et reviens là ! 
Didée tentant de cacher ses conneries avec un air innocent : Je testais une nouvelle recette de tisane, mais je suis pas convaincue, convaincue ! On mange quoi ce soir sinon ?


#. Message de Teuträm le 4-04-2018 à 19:24
46117 - ( )
   Pays: Non Précisé   Inscrit le : 30-01-2005   Messages: 971 (Shaï Epileptique)  Citer Citer
Le fameux grimoire!
Le grand! Le magnifique! Le mythique grimoire des trollonisateurs ! ...

...en fait non, ce n'était que des feuilles attachées les unes aux autres.
A la fin, ça avait fait une pile et certains Chef Trollo se plaisaient à appeler ça un "grimoire". C'était plus classe niveau diplomatie.

Enfin, la diplomatie...

Bref, un grimoire.
Tout sale, avec des informations orales retranscrites par des analphabètes -loutre de leur état-, plein de recettes bizarres qu'on conseillerait de ne surtout pas essayer -parce que pourquoi mourir?-, et aucun moyen d'attester la véracité du bousin. En omettant volontairement de côté qu'il pouvait aussi s'agir d'une vaste blague d'un chef frustré, qui aurait tenté de se payer la tronche de ses troupes. Ou vérifier si il y en avait au moins un dans le lot qui méritait d'être sauvé.

Au moins une?
Peut être qu'effectivement en cherchant bien, elle trouverait quequ'chose.
Ca parlait beaucoup de Phoenix, et de cendres dans le bouquin. Pour le bestiaux, c'était un classique du revival. Par contre, les cendres toute seule, elles avaient pas réputation d'être magicienne. En plus rien assurait du résultat, d'ailleurs savait-elle seulement ce qu'elle voulait résulter?!! A priori, il pouvait se produire tout et n'importe quoi. Y compris rien -et là franchement faudra que son groupe soit très loin d'elle à ce moment là-. Non vraiment, c'était une entreprise pas assurée du tout. Il y avait techniquement une possibilité pour qu'en ratant la recette, elle redonne vie à un Onizuka fusionné avec un Krän, lui même encastré dans le boule d'un Balrog. Vraiment, pas assurée donc!
Des cendres! Et pourtant, boudiou!! Le grimoire en foutait partout. Des cendres. Pff...pourquoi pas du marc de café...quoique, autant aller voir un devin qui lit dans les boyaux de gliseux -ralala, le bon vieux temps du gliseux éventré sur le parvis de sa tanière!-. Oué, c'est pas facile la vie quand même...


#. Message de trolldidée le 4-04-2018 à 21:16
18473 - trolldidée (Kastar 56)
- Les Trollonisateurs -
   Pays: Non Précisé   Inscrit le : 2-01-2004   Messages: 763 (Shaï Epileptique)  Citer Citer

Myst arrive avec littéralement une grosse patate à la place du nez qu’il se tripote nerveusement.

Myst : Dîtes, je be sens bizarre, j’ai l’impression qu’il y a un souci avec bon bez ?
‘Didée dissimule un éclat de rire dans un éternuement : Hum, heu, t’as sniffé les potions du Titan alchimiste en douce avoue ? J’espère ça disparait en dormant, sinon ça va pas être facile facile pour draguer les trollettes maintenant !

Zak regarde avec méfiance la trollette qui lui renvoie un sourire innocent. Cela n’augure jamais rien de bon.

Plus tard, au calme dans un coin. Elle griffonne un dessin rapide sur une page.
Bon, ça n’était définitivement pas l’effet escompté. Ni le bon troll. Elle se demande si c’est vraiment prudent de continuer ? Mais les pages l’attirent irrésistiblement, c’est comme si elles contenaient chacune un peu de l’âme trollo, alors elle reprend sa « lecture ».
Au bas d’une page, elle découvre un gribouillis en forme de crotte de gowap et à côté : « Ci-gît Robert, le neurone de THOR, dérobé une nuit par super Onizuka le plus grand tom du hall » Elle pouffe et se laisse emporter par les souvenirs.
Ils lui manquent tant…. Si seulement….elle pouvait…. Ils pouvaient….Elle s’endort sur le livre.

Elle se réveille avec une seule idée en tête : tuer un Phoenix (Oui, on est en droit de s’étonner de la façon dont les informations circulent et sans doute encore plus de la façon dont la trollette les interprète !) 

‘Didée : Dîiiites, le gros poulet là, qu’on engraisse depuis un mundidey, ça vous dirait pas qu’on le bouffe ? ça fait longtemps qu’on n’en a pas mangé !
Elle ajoute murmurant pour elle-même : Et j’ai le pressentiment qu’un morceau de phoenix est l’ingrédient essentiel dont j’ai besoin pour…. Pour quoi d’ailleurs ?
Elle regarde le grimoire avec suspicion.


#. Message de Teuträm le 4-04-2018 à 22:39
46117 - ( )
   Pays: Non Précisé   Inscrit le : 30-01-2005   Messages: 971 (Shaï Epileptique)  Citer Citer
L'effet escompté?
Quel effet escompté?

La trollette était la spécialiste mondiale toute catégorie confondue de la capacité à être frustrée d'avoir envie d'un truc mais de pas savoir quoi et d'en vouloir à tous ses compagnons de pas trouver à sa place, et de leur en vouloir aussi si ils trouvent. Donc, ce qu'elle escomptait...Ô Feu Sacré, il n'était point étonnant que personne ne le susse. Encore moins elle même.

Pourtant, elle trouva des choses.
A quelques reprises, Didée put quasiment sentir des palpitations en tournant les pages, rien qu'en effleurant certains mots -certes, il y avait aussi l'odeur...et bordel qui avait foutu des tranches de salamis de Dudu?!-, parfois à certaines autres pages les symboles paraissaient bouger -le vertige?-, et encore d'autres fois elle eut pu entendre quelques sons. Des voix? "...Vengeance pour Chulziiiii!!!...on est vos amis!...non finalement on est pas vos amis...Mais bordel, ils vont finir par comprendre que le tutu rose c'était une métaphore!...Pour la gloire des Trolls libres!!!...NOUS PAS ENFILER DES PERLES SI COLLIER DEJA ETRE DETACHE DU COU, OU SI COU ETRE DETACHE TOUT COURT...C'est moi le chef, c'est moi le cheeff! Si ça continue je vais réveiller un Phoenix!...Et quand est ce que ça t'a paru une bonne idée de débarquer dans le Sombre Village, sans arme, sans renfort, sans strat', à poil, et à deux?!!...Ouuuuhhh je suis le fantôme d'une victime collatérale...".

Didée avait rouvert les yeux.
Peut être que ces voix n'étaient que dans sa tête. Un gros mélange un peu bordélique de souvenir. Elle pouvait voir sur ses mains, de la crasse et des cendres. Grimoire moisi. Et cramé? Un grimoire, ça crame pas. Ou du moins, c'est plus un grimoire dès que ça crame. Enfin, ça n'aidait pas les affaires de la trollonisatrice.

Il faudrait des lustres avant de retirer un truc intéressant de ces pages. Et elles avaient pas des lustres. Et elle avait pas la patience. A priori, si il y avait une méthode, ça serait pas un truc tout propre, tout simple, qui produirait un effet pyrotechnique hypra-classe. En matière de spiritisme, il valait mieux opter pour un symbole, un dessin, ou un truc qui sert de sens figuré. Puis aussi un truc dégueu, pour le sens propre. Et tout ça terminerait dans la poussière. Ou dans des cendres.

Une petite danse pourrait aussi être super top moumoute.
Et de toutes façons, Didée ne pourrait pas contredire un narrateur qui donne d'aussi bons indices...


#. Message de trolldidée le 7-04-2018 à 15:55
18473 - trolldidée (Kastar 56)
- Les Trollonisateurs -
   Pays: Non Précisé   Inscrit le : 2-01-2004   Messages: 763 (Shaï Epileptique)  Citer Citer

La trollette ne peut se départir de la sensation désagréable quelque chose, quelqu’un, essaie d’imposer des idées dans son esprit. Si certaines ne seraient pas pour lui déplaire (tant qu’il s’agit de tuer quelque chose, elle ne peut qu’accepter), d’autres lui font carrément froid dans le dos. Danser ? Non mais sérieusement ? Et pourquoi pas nue sur une table en chantant des chansons pourries tant qu’on y est ?? Brrrrr, elle frémit à cette idée.

Elle a l’impression que ce grimoire à la noix essaie de l’éloigner de son but premier, qui est, doit-on le rappeler, de se débarrasser d’un importun. En quoi toutes ces vieilleries sur les anciens Trollos pourraient bien l’aider ?
« QUAND TROLL POSER PROBLEME COMPLIQUE, IL ETRE MOYEN SIMPLE DE RESOUDRE LE PROBLEME : TAPER JUSQU’A FAIRE DISPARAITRE TROLL »
Elle sourit rêveusement. Mais hélas, elle ne peut pas se permettre cela, jamais Zak ne lui pardonnerait. Et elle ne supporterait pas de perdre Zak.

Ou sinon, elle pourrait lui envoyer l’esprit de Teuteu pour perdre son cerveau dans les méandres d’une histoire compliquée et impossible à suivre, un truc plein de tours et de détours et de couloirs sombres ! C’est sûr qu’aucun cerveau troll n’y survivrait ! Et là jamais jamais personne ne pourrait deviner ce qui était arrivé !

Zak' : Didée ! C’est l’heure du goûter !
Didée sortant de ses douces rêveries : Ha bon déjà ?

Zak ne peut cacher son inquiétude. D’habitude, la trollette passe son temps à trépigner entre deux repas à attendre quelque chose à croquer. Pire, depuis plusieurs jours, elle passe son temps à lire !!! LIRE ! Jamais il ne l’a vue lire, même pas la moindre petite carte de capitan et c’est pourtant pas faute de lui demander TOUS les jours.

Zak': T’es sûre que ça va ? Je sais que t’es encore fâchée de la venue d’Eontill mais…
‘Didée et son sourire innocent : Mais non, tout va bien, je m’habitude t’inquiète.

Bizarrement, cela l’inquiète encore plus que quand elle boude ou crie.


#. Message de Teuträm le 7-04-2018 à 16:22
46117 - ( )
   Pays: Non Précisé   Inscrit le : 30-01-2005   Messages: 971 (Shaï Epileptique)  Citer Citer
Fallait voir quand même que pour faire disparaître un troll...euh...un problème, le grimoire contenait finalement assez peu de solutions. Il y en avait, mais il faudrait sans doute lire encore, lire beaucoup. Et peut être interpréter, ou détourner une idée.

Comprenez...
...les trollos, ils avaient pas besoin d'un livre pour trouver des solutions à des problèmes. Ils optaient plus ou moins toujours pour le jugement de bon sens : la cogne ! L'empoisonnement, le maraboutage, la malédiction, c'étaient même pas des alternatives envisagées. A quoi sert de maudire, quand on peut tuer?

Les pages opéraient pourtant un charme sur qui les lisaient. Comme ceux qui l'avaient conçu, ce grimoire semblait avoir le don de "faire sortir l'esprit de sa routine, de ses rails". Une manière de pensée s'infusait doucement, s'insinuait à chaque instant. D'autant qu'effectivement, il y avait des cervelles aux dédales insondables qui s'était échiné à fouiller dans les profondeurs les plus crasses de nos âmes Trolls, pour y dénicher ne serait-ce qu'une étincelle de Feu Sacré. Des fossoyeurs de la vertu trollesque.

Evidemment, pour Didée, tout cela avait encore plus de sens.
Et quand elle posait les yeux autour d'elle, le contraste devait peut être lui évoquer quelques nostalgies. Le Hall avait changé. Elle avait changé. Ses compagnons avaient changé.

Qu'avait-elle devant ses yeux?


#. Message de trolldidée le 9-04-2018 à 21:07
18473 - trolldidée (Kastar 56)
- Les Trollonisateurs -
   Pays: Non Précisé   Inscrit le : 2-01-2004   Messages: 763 (Shaï Epileptique)  Citer Citer

La vie poursuivait son cours malgré les manigances de la trollette. Enfin, hasard ou coïncidence, tout allait un peu de travers en ce moment.

Zak a endormi un Crasc Maexus Colossal [Légendaire] ( 5818629 ) .
Halt : Allez Myst, on refait le même plan qu’hier.

Un Capitan [Ancien] ( 5998976 ) s’est faufilé en fourbe le temps que l’ordre arrive au cerveau de Myst et a ramassé un trésor.
Un Myst ( 89384 ) pas trop bien réveillé a frappé (avec une compétence) un Capitan [Ancien] ( 5998976 ) qui y a survécu.
Un Myst ( 89384 ) toujours pas trop bien réveillé a tenté de frapper (avec une compétence) un Capitan [Ancien] ( 5998976 ) qui a réussi à esquiver l'attaque.

Myst : Je comprends pas, le monstre il s’est réveillé, tu l’as pas bien endormi Zak !
un Capitan [Ancien] ( 5998976 ) a envoyé une chauve-souris offusquée à Myst : Mais heuuuu, c’était pas moi que tu devais taper d’abord !!
Zak : C’était pas lui qu’il fallait taper en fait…

Un Crasc Maexus Colossal [Légendaire] ( 5818629 ) a absorbé le pouvoir de tout l’monde en se marrant : Mouahahaha vous m’aurez jamais !

 Le lendemain :
Zak : Myst, fais ton truc de kastar là que comme ça tu pourras taper deux fois !
Myst : Je comprends pas, ça n’a pas marché et j’suis pas fatigué !
Zak : Recommence ton accélération ?
Myst : Non, toujours pas mais cette fois je suis bien fatigué… désolé je pourrais mettre qu’une frappe !
Zak : ‘Didée ??? Le monstre est à point ! (Il lui reste que 160 pv et 50 d’armure…)

‘Didée ne ratant pas une occasion d’être une peste a envoyé une chauve-souris à Zak : Dis, en tout objectivité, Eontill envoie des ondes négatives au groupe, surtout sur Myst là. Je le sens bien, tout déraille depuis qu’il est là ! Faut faire quelque chose !
Zak, comme d’hab, a déployé son parapluie anti grognerie et ignore les paroles de la trollette.

Plus tard..
‘Didée : Mais, mais, au fait !!! Il est où le poulet ??? C’est encore Myst qu’a fait une connerie ??
Zak : Ha non,  ça, c’est Halt il lui a dit un truc sur sa mère qui lui a pas plu, il est parti en pleurant.
‘Didée : Mais, mais non mais ça va pas du tout !!
Zak : Je croyais que t’aimais pas trop avoir les poils cramés et des trous dans ta robe ?

Chaque soir, la trollette s'éloigne des autres, son livre à la main. Elle ne va pas se mentir. Se débarrasser d'Eontill est devenu une excuse pour se plonger dans le grimoire, dans ses odeurs, les souvenirs qu'il véhicule. C'est comme si elle retrouvait une partie de sa vie d'avant, qu'elle avait oubliée, ignorée. Le livre était quasi  devenu un être à part entière pour elle, un lien qui la ramenait à qui elle était vraiment.

Chaque soir, après avoir pris un bon bol d'air du passé, elle se lance dans une nouvelle recette. Bah oui, faut bien tester ce qui est dedans quand même... 

Ce soir-là, elle ajoute des bouts dégoutants de capitans dans une marmite en marmonnant des mots qu'elle ne comprend même pas.

Tripes puantes d’un Capitan Archaïque [Ancestral] ( 5917393 )
Chaire décomposée d’un Capitan Cogneur [Ancestral] ( 5871570 )
Muscle décharné d’un Capitan [Séculaire] ( 5960660 )

 Berk, si avec ça, j’arrive pas à faire une potion bien pourrie à en réveiller les morts, c’est à désespérer de tout !




#. Message de Teuträm le 16-04-2018 à 20:57
46117 - ( )
   Pays: Non Précisé   Inscrit le : 30-01-2005   Messages: 971 (Shaï Epileptique)  Citer Citer
Le grimoire se prêtait volontiers à l'errance. L'esprit lui-même devenait le vagabond mélancolique en quête d'aléas, d'incongruité, de surprise. Heureusement, Didée était encore un peu guidée par sa petite colère du moment, car à bien des reprises, ses pensées fléchissaient d'une manière qu'on pourrait dire anormale. Certes, à l'époque, c'était la déconnade, la bonne humeur, les tapes dans le dos, le sens de la répartie et des vannes mal dosées. Mais il y avait autre chose. L'ambiance guerrière, sauvage, violente, laissait court à une liberté la plus terrible. Et tous se jaugeaient à l'aune de ses actes, sans s’appesantir sur les conséquences, les jugements, les enfantillages du Hall. Les élans mystiques, quant à eux, Didée n'avait vraiment connu qu'un seul d'entre eux qui en était baigné, jusqu'à être emporté par ces forces innommables.

Et à cette instant où une ombre pesait sur elle, la page tournait et découvrait un texte à la tournure radicalement différente, à l'image du Chaos ambiant des Trollonisateurs.


GÕLÛM – àh õûé õûé, mõï j’mé sûïs fàït bûtér pàr Thràll plûs jéûné.
Téûträm – Élfï àûssï jé crõïs bïén…
°Y°õrgà – mõï àûssï j’mé sûïs fàït bûtér pàr ûn trõllõ.
Càésàr – cà cõmpté sï õn s’ést àûtõ-tûé ?
Krän – n’émpèché, võûs étés tõûs dévénû trõllõ màlgré cà.
Thràll – õû gràcé à cà…
THÕR – VÕÏLÀ MÕN PRÉMÏÉR ÀCTÉ DÉ CHÉF. NÕÛS ÀRRÉTÉR CÕMMÛNÏCÀTÏÕN. MÀÏNTÉNÀNT NÕÛS TÛÉR PÛÏS RÉCRÛTÉR.

L’àngé dés ténèbrés à tûé PétïtTrõllïnétdésÀlpïllés qûï réàppàràïtrà à là sûrfàcé.
L’àngé dés ténèbrés énvõïé ûn méssàgé à PétïtTrõllïnétdésÀlpïllés « cà té dït d’étré récrûté ? »
PétïtTrõllïnétdésÀlpïllés énvõïé ûn méssàgé à l’àngé dés Ténèbrés « Và té fàïré désànûssér pàr ûn càctûs ».

Krän – àlõrs ? cà màrché ?
L’àngé – mõûé…

Càésàr à fràppé Téûträm àvéc ûn cõûp crïtïqûé.
Càésàr à tûé Téûträm qûï réàppàràïtrà à là sûrfàcé.
Càésàr énvõïé ûn méssàgé à Téûträm « cà té dït d’étré récrûté ? »
Téûträm énvõïé ûn méssàgé à Càésàr « nõn màïs chûï déjà trõllõ éspècé dé trõûdûc !!! »


Une sorte de verbatim de réunion stratégique...
...tout de suite après, le ton changeait à nouveau. Un texte qui parlait des origines du Hall, des particules de Lihaines au source des Esprits Sauvages, de l’apparition des Alihaines et du rôle du Grand Emancipateur. Derrière, une liste de noms, avec des nombres, sans doute une antique trace d'un de ces fameux "concours de celui qui a la plus grosse". Quelques pages plus loin, une sorte de prêche du Grand Néant, et encore plus loin, la description de ce qu'on nomme "Folie Sanguinaire". Certaines de ces pages étaient clairement des rajouts provenant d'autres manuscrits et Didée pouvait constater le style très académique de nombres d'entre eux. La diversité des sujets et l'absence de transition d'un domaine à l'autre de la science Troll, à la blague de comptoir, avait de quoi filer le vertige. Bien que parfois il n'était fait même aucune mention des Trollonisateurs, la Nostalgique se doutait bien que ces écrits appartenaient à certaines de leurs victimes.


-    Tõléràncé dés Dïéûx

Cé qû’õn àppéllé là tõléràncé dés dïéûx, ést tõût cé qûï n’éntré pàs dàns léûr lõgïqûé dé crõ°y°àncé ét dé rélïgïõn. Ûn trõll àthéé ést ûné Tõléràncé dés Dïéûx. D’àïlléûrs põûr lûï, là pénséé và plûs lõïn : lés dïéûx mé tõlèrént pàrcé qû’ïls n’éxïstént pàs.

Ïl °y° à dõnc dàns lés càvérnés dés céntàïnés dé mïllïérs d’ïdéés qûï rà°y°õnnént sàns qûé lés Dïéûx né lés émpêchént d’évõlûér. Dés clàns sõnt fõrmés àûtõûr d’àûtré cõncéptïõn dû Hàll, d’àûtré dõctrïné. Tõût cécï ést cõmpléxé, põûrtànt c’ést ûn cõnstàt : là tõléràncé éxïsté bél ét bïén.

Là préûvé én ést qûé lés nõûvéllés rélïgïõns séûlés sûbïssént lé cõûrrõûx dés Dïéûx. Cõmmé sï ïls cõnsïdéràïént qûé là rélïgïõn ést lé stàdé ûltïmé dé là sõcïété Trõll ét qû’àûcûn ûsûrpàtéûr né dõït vénïr s’ïmmïscér dàns léûr cérclé férmé.

Ûné ïdéé péût dévénïr ûné õpïnïõn, võïr mêmé ûné règlé, õû ûn cõncépt…éllé péût sé trànsfõrmér én õrgànïsàtïõn, õû én vïsïõn généràlé dû Hàll. Màïs lés Dïéûx n’én tõlérérõnt pàs plûs.

C’ést én célà qûé l’ànïmïsmé ést ûn pûïssànt véctéûr d’énérgïé. Càr ïl né sé tàrgûé pàs õffïcïéllémént d’êtré ûné rélïgïõn àû séns théõlõgïqûé dû térmé. Lés pràtïqûànts n’õnt àûcûn dïéûx. Põûrtànt léûr pénséé cõnvérgé dàns lé mêmé séns, ét ïls sõnt béàûcõûp plûs nõmbréûx qûé lés crõ°y°ànts dés gràndés rélïgïõns.

Théõrïqûémént, l’ànïmïsmé à ûn põûvõïr, cértés dïffûs, màïs ïnfïnïmént plûs pûïssànt qûé…

Presque scolaire..
...et toujours rien qui permettrait de transformer Eontill en gowap. Cependant, au détour de quelques pages sur la nature profonde de l'énergie vitale du Hall, Didée pressentait qu'il suffirait de pas grand chose pour faire frétiller la réalité. L'air environnant n'attendait que ça de s'échauffer pour produire des effets magiques ou mystiques. Il avait suffi d'un pet pour que certains Trolls soient propulsés Grand Prêtre du Bonus Magique Farci, ou Champion de la Quête des Gaz Maudits.

Alors bon, avec une soupe de Capitan, Didée pouvait fonder une nouvelle Religion.
Elle touillait les tripes qui flottaient là.

Quand tout à coup!

Ça crépitait.
Rien d'autres, mais c'était un bon début, le machin faisait des petites étincelles.
Quelque chose s'animait. L'idée traversa son esprit que potentiellement elle était seulement en train de redonner vie au propriétaire des tripes...


#. Message de trolldidée le 27-04-2018 à 20:43
18473 - trolldidée (Kastar 56)
- Les Trollonisateurs -
   Pays: Non Précisé   Inscrit le : 2-01-2004   Messages: 763 (Shaï Epileptique)  Citer Citer

Tout en patouillant sa mixture de capitan, elle laisse ses pensées vagabonder. Comme souvent ces derniers temps, elles rejoignent Teuteu et toutes les conneries qu’ils ont fait ensemble. Haaaa les doigts d’pied ! Haaaaa Moon ! Et toutes ces fois où elle l’a rendu fou, juste en restant naturellement adorable !

Soudain, il lui semble voir briller des yeux au fond de la soupe de cap’,  et genre entendre la voix de Teuteu qui murmure : Bougrette ! Totalement flippée, elle remet brusquement le couvercle sur la marmite et s’éloigne.

Faut vraiment que j’dorme, et que j’arrête les mélanges chelous, je commence à avoir carrément des hallucinations là !

Au fur et à mesure que les jours passent, l’humeur de la trollette devient plus sombre.

Malgré tous ses efforts culinaires, rien n’a fonctionné,  le problème reste entier.  Elle se sent malheureuse, plus à sa place dans ce groupe. Comme si une petite voix lui soufflait que la vie pouvait être nettement plus trépidante que celle qu’elle menait actuellement et qui la rendait si triste. 

Jusqu’au jour où, elle ne voit plus qu’une seule solution, qui lui brise le cœur…


#. Message de Teuträm le 27-04-2018 à 22:19
46117 - ( )
   Pays: Non Précisé   Inscrit le : 30-01-2005   Messages: 971 (Shaï Epileptique)  Citer Citer
Elle errait sans trop de joie, sans trop de perspective.
Rien ne marchait jamais comme elle le voulait! Tous ces trolls ne comprendraient jamais rien à sa personnalité siiiii unique! siiiii particulière !!! siiiiiiii hors norme !!!!! siiiii....

...iiii!!!!!


BOUGRETTE

Oh bordel, une voix.
C'était pas juste un fantasme, il y avait bien eu un écho tangible. Elle l'avait presque ressenti dans sa chair. Elle avait même ressenti le ton dans ce mot : acéré et moqueur. Aucun rire ne s'entendait, pourtant il semblait que l'on se jouait d'elle, d'autant qu'en se tournant, elle ne remarqua rien.

Rien, sinon son ombre.
Une ombre moqueuse?



hihihi


#. Message de trolldidée le 28-04-2018 à 18:16
18473 - trolldidée (Kastar 56)
- Les Trollonisateurs -
   Pays: Non Précisé   Inscrit le : 2-01-2004   Messages: 763 (Shaï Epileptique)  Citer Citer

La solitude est bien plus pesante qu’elle ne l’imaginait.
Noir, froid, sombres pensées.
La trollette est totalement abattue, désemparée et se laisse glisser dans l’oubli. Plus rien n’a d’importance, plus rien ne compte.
Elle cherche une étincelle pour raviver son âme qui s’éteint.


BOUGRETTE !

Elle sursaute.

TOUT, je t’ai pourtant TOUT donné, TOUTES les informations nécessaires. Mais rien n’a changé ! On te dit d’aller à gauche, tu vas à droite ! Exprès pour me faire hurler  je le sais !!

RAAAAAAAAAAAAAHHHHHH !!

BOUGRETTE !

Elle regarde partout autour d’elle. Cette voix, ces mots…. A-t-elle déjà rejoint la mort et le néant ?
Et soudain, elle aperçoit, une ombre, une sorte de… lapin ? Sérieusement, avoir fait tout ça, pour en arriver à avoir des hallucinations de lapins. On n’aurait pas pu lui offrir quelque chose de plus, impressionnant ? Classe ?  Un lapin…. pfffff
Elle tend la main vers l’ombre en murmurant « Teuteu ? »
Tout disparaît, comme si elle avait juste rêvé.

 


#. Message de Teuträm le 28-04-2018 à 22:29
46117 - ( )
   Pays: Non Précisé   Inscrit le : 30-01-2005   Messages: 971 (Shaï Epileptique)  Citer Citer
"Teuteu?"

Elle avait dit "Teuteu" ?
En se tournant et en parlant à...une ombre?

Nous *  ne souhaitons pas épiloguer sur ce point, cependant, quand on en vient à parler à son ombre, c'est quand même souvent le signe d'un malfonctionnement. D'un déraillage. D'un pétage de durite. D'un coinçage de poil dans la tanière. D'une embouteillage de neurones dans l'TGV. D'un mélange golemique qui a mal tourné! D'une explosion vampirique interne des tissus trollesque encéphalique!!!

Un craquage quoi!

Au tout départ, il s'agissait de faire un coup de vaudou venue des Abysses, et la voilà en train de s'imaginer qu'un mort du Feu Sacré se serait transformé en ombre d'elle-même.

Didée avait elle fini par craquer ?


BOUGRETTE!!!



Cette voix!
Encore. Et la manière dont elle avait forcé le ton laissait à penser qu'elle cherchait à tester son interlocutrice. Ou se moquer d'elle? En tout cas, ce coup-ci, c'était sûr! L'ombre avait parlé! Enfin, du moins, Didée croyait l'avoir clairement entendu en même temps qu'un large sourire avait fait son apparition, là, au milieu de ce tas d'obscurité, qui normalement ne devrait pas être aussi causant.


Hïhïhïhïïnnïhïnhïn...

Ce rire, encore.
Cette chose riait. Mais c'était son ombre? C'était son ombre. Enfin, elle croyait.
Mais c'était son ombre?


"Téûtéû"?

Hïhïnhïn...c'ést àïnsï qûé tû m'àppéllés?




* Nous = Comité Organisateurs des Narrations Amateurs de Roleplay de Didée


#. Message de trolldidée le 28-04-2018 à 23:10
18473 - trolldidée (Kastar 56)
- Les Trollonisateurs -
   Pays: Non Précisé   Inscrit le : 2-01-2004   Messages: 763 (Shaï Epileptique)  Citer Citer

C’est impossible, IMPOSSIBLE, il ne peut rien y avoir dans cette caverne, elle s’en est assurée avant d’y entrer, puis franchement… vu l’endroit où elle se trouve….

Son premier réflexe, c’est de demander de l’aide à Zak qui voit mieux qu’elle, s’assurer qu’elle n’a pas sombré dans la folie, qu’elle n’est pas la seule à voir… ça, se faire rassurer, réconforter… mais… mauvais réflexe, elle doit se débrouiller seule désormais.

Quand on croit entendre une personne décédée et oubliée depuis longtemps est-ce le signe qu’on est fou ? Aux portes de la mort ? Attaquée par des forces surnaturelles ?

En plus, la tête de citrouille là, avec ses yeux et son sourire flippants, elle semble carrément se moquer d’elle.

Peut-être que c’est un esprit vengeur venu la punir pour toutes ses mauvaises pensées et actions récentes ? Et si c’est ça, pfiouf, elle est super mal…. Parce que bon, faut bien reconnaître qu’elle n’a pas chômé niveau méchanceté ces derniers temps.

Elle ferme les yeux et compte jusqu’à 12 puis les rouvre en espérant faire à nouveau disparaitre l’ombre.

Rien à faire les yeux la fixent toujours et le sourire brillant se moque encore d’elle. (*note pour plus tard : penser à lui demander sa marque de dentifrice).

Teuteu ? C’est toi ?

Oui, bon ok, question stupide vu que l’ombre ne semble pas savoir qui est Teuteu. Mais, c’est pas exactement facile d’être rationnelle quand on est seule dans une caverne sombre, face à un machin pareil qui vous parle avec la voix d’un ami mort depuis longtemps. On voudrait bien vous y voir !

T’es revenu me hanter pour te venger parce que j’t’ai dérangé dans ton sommeil éternel à l’insu de mon plein gré ? ou pour te venger de toutes les fois où j’ai été adorable avec toi de ton vivant ? Enfin peu importe, laisse-moi tranquille, retourne dans ta lampe-là, j’ai envie de dormir !!


#. Message de Teuträm le 29-04-2018 à 00:46
46117 - ( )
   Pays: Non Précisé   Inscrit le : 30-01-2005   Messages: 971 (Shaï Epileptique)  Citer Citer
Hïnhïn...qûéllé détréssé!...
Tû dévàïs bïén m'àpprécïér...hïnhïnhïn...
...màïs õù sûïs-jé? Ah...pàs dàns ûné làmpé...ûné põûssïèré épàrpïlléé...désïntégréé...
Lé Hàll m'àûrà bïén màngé...hïnhïn…


Là ça y était.
On était en plein dedans. Les pieds dans le plat, la tête en dedans, la folie des grandeurs des joyeusetés d'une folie qui se normalise. Ou d'un esprit qui s'enfolise à plein pot.

Didée parlait à son ombre.
Une ombre en forme de lapin, et des faux airs de citrouille.
Un sourire colle-guette *, des yeux branchés sur du 20000 volts, un ricanement de margoulin.

Ca sentait l'embrouille.


Jé sûïs Téûtéû, pûïsqûé tû m'àppéllés àïnsï.
Et sï tû véûx dõrmïr, jé péûx àûssï t'°y° àïdér.

Dõrmïr ïndéfïnïmént...hïnhïnhïn...célà té dïràït? hûm?
Il té sûffït dé mé démàndér.


Ce discours faisait-il sens?
Il suffisait de demander?
C'était quoi la prochaine étape? le lapin allait sortir un chapeau et en sortir un magicien? Didée aux pays des Merveilles...il nous semble bien que cet épisode n'avait jamais été diffusé...


#. Message de trolldidée le 29-04-2018 à 16:19
18473 - trolldidée (Kastar 56)
- Les Trollonisateurs -
   Pays: Non Précisé   Inscrit le : 2-01-2004   Messages: 763 (Shaï Epileptique)  Citer Citer

Franchement, elle venait de passer trois jours totalement pourris et elle n’était vraiment pas d’humeur pour ces conneries.  Alors se retrouver coincée à faire la conversation avec son ombre, Son ombre, une ombre peu importe…c’était vraiment la goutte de THORine qui faisait déborder le gobelet. Mais comment avait-elle pu en arriver là ?? C'était nettement plus facile de juste attendre les instructions pour mordre et killer des monstres à tour de bras. Elle ressentait déjà le manque de sang et de chaire fraiche. Les hallucinations venaient-elles de là ?

Elle se masse les tempes fatiguée, et finalement s’adresse au lapin-citrouille en lui faisant son sourire innocent pas innocent du tout. 

Hmmmmm, alors, si vraiment tu es Teuteu, j’ai une proposition qui m’aidera à la fois à dormir et à prouver ton identité. (Ou à ne pas dormir et prouver que tu n’es pas toi, mais j’te cache pas que je préfère la solution 1 !)

Explique-moi le feu sacré !

Au moins, elle serait fixée et avec un peu de chance, elle ronflerait d’ici 2 minutes.


#. Message de Teuträm le 30-04-2018 à 01:11
46117 - ( )
   Pays: Non Précisé   Inscrit le : 30-01-2005   Messages: 971 (Shaï Epileptique)  Citer Citer
Tû l'àgïtés cõmmé ûné càrté, màïs...hïnhïn...
Cé Féû là n'ést pàs ûn jõûét...nõnõnõn.
Oû àlõrs dé céûx qûï brûlé ét pàs séûlémént lés põïls, hïnhïnhïhïhï...
Jé péûx té brûlér sï tû lé véûx?


Ca devenait vraiment bizarre.
Au début, pourquoi pas, c'est marrant 2 minutes -avant de dormir-, mais l'ombre réagissait étrangement. Elle changeait de forme en s'exprimant. Didée avait du mal à la discerner clairement. Par moment, ce sourire s'élargissait tellement qu'il en devenait malsain -et pourtant chez les trollos et consorts, elle en avait vu des rouges et des trop mûres-. L'ombre prenait des allures de créature féroce, en même temps que la tension grimpait. Et quand Didée a sommeil, il y a de la tension! Ils sont fous ceux qui ont tenté de la raisonner quand elle s'est mis une chose en tête. Elle la première!
La kastarine cherchait finalement à avoir une échange rationnel avec cette chose dont elle ne savait rien, et dont elle présumait que c'était l'incarnation de feu son ancien compagnon de guerre.
Mais pourquoi s'était-elle mis cela en tête?
Qui confondait ses fantasmes et sa réalité ici?

L'ombre finalement ne faisait qu'accompagner le mouvement. Mais n'est ce pas là ce que fait une ombre normalement?




Té blàblàtér tõn trûc Sàcré, ïl °y° én à ûn qûï lé põûrràït...
Màïs ïl n'ést plûs dé cés càvérnés...
Oû plûtõt, ïl n'ést plûs dé cé Témps cï, màïs dé célûï à vénïr...hïnhïnhïn...
Enfïn, sï ïl ést à vénïr, ïl éxïstàït dõnc bïén...
J'éxïsté dõnc, pûïsqûé jé põrté sõn nõm.


Entre les lignes, les neurones de Didée, bien que pas du tout prête à faire des efforts, percevaient qu'il y avait un truc, une info précieuse qui lui était donné là. Ce machin qui était son Ombre -du moins ça en avait tout l'air- parlait de choses dont Didée ne devrait pas être au courant. Un peu comme si un accessoiriste dans les coulisses débarquaient dans le public pour expliquer le scénario.

Du moins, c'était compter sur le fait que la Nostalgique du Feu Sacré y décelerait quelques lumières obscures. Au moins un éclat de curiosité.


Bõûgrétté à dés dõûtés...
Bõûgrétté véût lés lévér...
Bõûgrétté ést frïàndé dé blàblà...
Pûïs Bõûgrétté véût sé brûlér...hïnhïn...
Bõûgrétté sàït-éllé vràïmént cé qû'éllé véût?
Il lûï sûffït dé démàndér, hïnhïnhïn..


Quel charabia!
Oh! Ombre de Majax! Tu vas arrêter les devinettes! Tu te la joues Génie de la Lampe, mais il y en un moment, où on finit par écraser la citrouille. Même si elle a perdu son côté lapinou. Et qu'elle a l'air d'avoir des longues dents maintenant...
Toujours est-il que le narrateur savait exactement ce qui allait se produire : Didée fatiguée, Didée pas contente, Didée impatiente, Didée pas comprendre ce qu'on lui dit, et surtout Didée pas vouloir comprendre!!! Elle allait détester son ombre si fortement, qu'elle allait la détruire avec une vanne caustique!

La détruire?
Mais c'était son ombre.
On ne peut pas détruire son ombre.
Se pourrait-il que ce machin la suive indéfiniment? Il allait peut être falloir vraiment communiquer. Ou dormir avant.

Oui dormir avant.
Vite.


#. Message de trolldidée le 6-06-2018 à 20:42
18473 - trolldidée (Kastar 56)
- Les Trollonisateurs -
   Pays: Non Précisé   Inscrit le : 2-01-2004   Messages: 763 (Shaï Epileptique)  Citer Citer

Elle ne voulait plus voir ni entendre personne, jamais. Elle était furieuse et triste. Alors, elle s’était réfugiée au plus profond d’une caverne si sombre, qu’aucune ombre ne pouvait plus y apparaître, que personne jamais ne pourrait la retrouver, aucune chauve-souris l’atteindre.

 

Les jours et les nuits avaient passés. Elle avait dormi de sommeils sans rêves, enchaîné les journées sans buts, repensant à ce qui avait été et ne serait plus jamais.

 

Que restait-il aujourd’hui ? Elle avait trouvé une certaine paix, mais elle s’était perdue en route. Elle n’était pas sûre qu’il reste quoi que ce soit à sauver, ne savait même pas si la petite étincelle de feu sacré brillait toujours en elle.


Elle se décide alors à allumer une dernière flamme, pour créer une ombre même minuscule et murmure d’une petite voix :

 

Teut… Ombre ? Es-tu toujours là ?


#. Message de Teuträm le 9-06-2018 à 11:09
46117 - ( )
   Pays: Non Précisé   Inscrit le : 30-01-2005   Messages: 971 (Shaï Epileptique)  Citer Citer
Créer sa vie.
Poursuivre sa quête.
Ou être poussée par elle. Par un destin?

On avance et au fond, on ne sait pas pourquoi. On sait qu'on doit avancer.
Dès que l'on s'arrête, il nous revient en mémoire que tout cela nous épuise. Pourtant, la respiration nous enchaîne, la matière nous tient. Même face au Mur, face à la brutalité de cet air qui nous oppresse, son indifférence nous violente. Rien ne sert d'avoir l'esprit affûté. Heureux les imbéciles! Ne pas interroger le Réel, pour être gober le plus rapidement possible.

Il y avait peut être là dedans une puissante sagesse...

...pour les autres, il faudra souffrir davantage. Trouver un chemin qui n'existe pas, douter de sa découverte, perdre le fil du sens, se laisser désorienter par sa propre réflexion. Aucune direction désignée, aucune aide, aucun répit. L'esprit se consumera lui-même. Là était la prémisse d'une autre perspective. Un écho des cendres.

Le Hall était là silencieux. Vide.
Les yeux de l'Ombre étaient dans un coin de la caverne, comme dans une posture de repli, renfrognée dans les crevasses auxquelles elle pouvait s'accrocher. Pourtant dans ses yeux, point de peur ou de prudence. Bien plutôt de la malice. Ou du plaisir. On n'aurait su dire si elle était apparue à l'instant ou si elle avait en fait toujours été là, à observer le spectacle. Se délectant de la déchéance de la trollette. Mais c'était là sa nature, à l'Ombre. Son apparition n'était peut être pas un hasard. L'écosystème du Hall était une mécanique cruelle. Il y avait des créatures qui vous pompaient le sang, d'autres qui recyclaient vos os, d'autres encore qui utilisaient les flux divins pour faire chauffer le repas. Et puis il y avait aussi celles qui venaient jusqu'à goutter le suc de votre déliquescence. Votre tristesse, vos joies, vos passions, vos douleurs. Votre néant.

hïnhïnhïn...

Son regard ne lâchait pas d'un poil Trolldidée.
Comme si elle attendait le moindre de ses gestes, la moindre de ses paroles. Elle laissait poindre même quelque chose comme de...l'espoir? L'espoir d'être surprise par un mouvement, une folie, une émotion. Ou même un néant plus grand encore. Tout semblait lui convenir et ses yeux exprimaient cet appétit.


#. Message de trolldidée le 9-06-2018 à 15:41
18473 - trolldidée (Kastar 56)
- Les Trollonisateurs -
   Pays: Non Précisé   Inscrit le : 2-01-2004   Messages: 763 (Shaï Epileptique)  Citer Citer

Le silence était assourdissant.
La bonne nouvelle, c’est qu’elle n’entendait plus de voix !
La mauvaise nouvelle, c’est qu’elle n’entendait plus de voix !
Elle ne savait pas trop si elle était déçue ou soulagée de ne plus rien entendre.

Elle s’était replongée dans ses pensées. Cherchant désespérément un sens, un but à sa vie. Seul l’écho du vide lui répondait. Vide de son cerveau ? Vide de la caverne ? Elle n’était même pas sûre d’exister encore. Et si elle était morte sans le savoir ?

hïnhïnhïn...

Elle sursaute et se lève. Soulagement !
Elle n’est pas seule. Elle regarde partout autour d’elle. Plisse les yeux pour essayer d'apercevoir quelque chose.

T’es où ?

Elle se réinstalle confortablement, le dos contre le mur, les yeux fermés. Peut-être a-t-elle seulement rêvé. Elle continue néanmoins, parce qu’on n’peut pas vraiment dire que la caverne offre beaucoup d’opportunités de distractions.

Es-tu ma conscience ? Un guide pour retrouver le chemin ?

Tu dis que Teuteu n’est plus de ce temps, qu’il est dans l’avenir ? Mais comment on l’atteint cet avenir ? Tu peux m’emmener ? Y’a une formule magique à dire ? Non parce que, ça m’intéresse parce que franchement, le présent, ça craint !

 


#. Message de Teuträm le 9-06-2018 à 19:47
46117 - ( )
   Pays: Non Précisé   Inscrit le : 30-01-2005   Messages: 971 (Shaï Epileptique)  Citer Citer
Des questions.
Tant de questions.
Cet esprit là n'était pas mort et cherchait encore une issue.
Les deux pupilles frétillaient de joie devant les gesticulations de cette créature désespérée pour trouver un peu d'air. Et vivre encore un peu. Souffrir davantage.
Pour chaque question, un supplice, un territoire à traverser en rampant.
Un voyage en bouffant de la terre.

hïnhïnhïn...
Pàs dé mõt màgïqûé...
Tû vïéns dé l'àttéïndré tõn àvénïr. A l'ïnstànt mêmé.
Et à nõûvéàû éncõré. Pûïs éncõré...Nõn?
Célà né té sûffït pàs? hïnhïnhïn…

Cette "chose ombresque" ne cachait même pas son intention de se jouer de Didée. Les questions arrivaient et elle se contentait de les détourner, les remodeler, en dévier le Sens et la nécessité. Quitte à y perdre son interlocutrice. Elle savait qui des deux avait besoin de réponses.

A vrai dire, la situation était telle, que toutes les réponses auraient pu convenir.
Mais c'était justement cela le paradoxe. Si toutes les réponses convenaient, alors aucune ne convenait plus qu'une autre. Hors Didée n'avait rien à faire de toutes ces réponses. Elle n'en voulait qu'une seule : sa réponse.

L'Ombre-Conscience jouait.

Présént, Avénïr, hïnhïnhïn...
Le chemin de cet être immonde, ce Träm...absurde, infame
...son Lien brisé...heurkheurk...Folie, souffrance...
Tû né sàïs dõnc rïén dé cé qû'ést lé Hàll, Bõûgrétté?
hïnhïn...éûh!..
*s'interrompant*...màïs péût êtré qû'àûcûn né sàït…

Pour la première fois, les yeux regardèrent ailleurs. Comme si elle voulait vérifier la cohérence de ses propos. Non que la réponse se trouva dans son esprit, mais une intuition lui dictait que peut être sa remarque était un peu rapide, facile. Pas appropriée à ce temps là.

...lés répõnsés sõnt dàns lés qûéstïõns, hïnhïn...
Mais més mõts sõnt cé qûé jé sûïs...
Tõn ésprït lés énténd, àlõrs péût êtré qûé j'°y° résïdé àûssï...hïnhïn
...jé sûïs dõnc lûï, ét tõï...jé sûïs ûné Anõmàl-ïé.
Déstïnéé à cõrrïgér lés tràjéctõïrés, hïnhïnhïn!
"péûx" béàûcõûp...màïs qûé "véûx" tû?

Les jeux de mots pour la déconne et les mise-en-boite, c'était une chose. Et Didée en avait eu sa part. Mais quand ça tournait à la devinette métaphorique avec triple sens métaphysique, la trollette n'y gouterait sans doute pas de la même manière. Normalement, le coup de l'énigme où la réponse permettra de sauver la trollité, c'était typiquement le genre à la faire criser, à la gonfler au plus haut point : "Mais bordel! Crache la ta pastille, parle clairement! Arrêtes la symbolique, et chies nous ta pendule!". Ou quelque chose similaire et sans paroles (ex: Raaaaahh!! Pfff!!).

Cette fois-ci était-elle différente des autres?
Didée pouvait sentir que ça puait. Elle le savait depuis le début, pourtant elle insistait. En fait, peut être était elle en train de franchir un cap (déjà franchi?). Un seuil au delà duquel, peu importait les conséquences, les difficultés, la terre à bouffer, le risque de souffrir encore et encore. Pourvu qu'il se passa quelque chose. Même un regret! Un frémissement, une émotion. Un putain de Sens!

La trollette ne le savait pas, mais elle n'avait pas encore touché le fond.
Son coeur battait encore bien qu'elle ne percevait plus ni rythme, ni pulsations.
L'Ombre, elle, savait. Et elle jouait. Avec cette vie qui ne lui appartenait pas. Hinhin?
Contre toute attente, alors même que plus rien ne l'y poussait, plus rien ne la guidait, que les enjeux Hallesques s'étiolaient et qu'elle sentait son âme s'y diluer, Didée sentait qu'elle devait faire attention à ce qu'elle allait répondre.
Que cela, peut être, pourrait avoir une importance.

Ou tout simplement, pourrait-elle aussi se dire que tout cela se passe que dans sa tête. Que cette Ombre n'est que l'incarnation de son caractère le plus taquin, transformant les questions en torture, et les questionnés en donneur de réponse.
Qu'est ce que Didée veut?!
Non mais sérieusement...
Entre nous...
Vraiment?

Il vous faut un dessin???*

Il lûï sûffït dé démàndér, hïnhïnhïn..




*Oui...

[Pages : 1, 2]

Pour poster une réponse sur ce Forum, vous devez d'abord vous connecter

Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez d'abord vous inscrire.

 Changer de Forum Post reply  New post
[ Contact : ] - [ Heure Serveur : 06:55:32 le 21/09/2018 ] - [ Page générée en 0.02 sec. ]